Collectif Alpha asbl

Alphabétisation d’adultes à Bruxelles

Accueil > Nos actions > Le public du Collectif Alpha

Le public du Collectif Alpha

jeudi 14 décembre 2006, par Collectif Alpha

Un public d’adultes...
Nous accueillons les adultes à partir de 18 ans.

...analphabètes ou illettrés
C’est-à-dire les personnes n’ayant jamais été scolarisées dans leur langue maternelle ou n’ayant pas, dans leur langue maternelle, un acquis équivalent au niveau du Certificat d’Etude de Base.

Dans ce cadre, le Collectif Alpha a choisi :

  • de privilégier la diversité et la mixité, tant au niveau des nationalités (belges et immigrés), que de l’âge (jeunes et plus âgés), du sexe (hommes et femmes) et des statuts (travailleurs, demandeurs d’emploi, ménagères,... ainsi que le travail en groupes
  • d’accepter les adultes analphabètes quelles que soient leurs motivations, motivations qui peuvent être larges et variées et qui ne constituent pas un critère de sélection, et quel que soit le temps nécessaire pour atteindre leur objectif
    Nous estimons que ces éléments sont une importante source de dynamisme et d’enrichissement.

  • En ce qui concerne la diversité, nous constatons que parfois nous touchons peu certains types de publics, tels que les analphabètes belges. Pour les toucher plus largement, nous prenons des mesures de "discrimination positive ", telles que de les accepter prioritairement tout au long de l’année, ou de veiller à ce qu’ils ne se retrouvent pas isolés.

  • En ce qui concerne la motivation, nous pensons que franchir la porte d’un cours d’alphabétisation est toujours le signe d’un réel espoir d’apprendre. Aussi nous acceptons toutes les personnes, que leurs motivations soient d’ordre personnel, social, professionnel, familial.
    Même si nous pensons que pour obtenir des résultats la demande de formation doit s’inscrire dans le cadre d’un projet, nécessitant l’usage de l’écrit, ceci n’est pas une condition de départ. L’explicitation des demandes et l’émergence de projets se travaille et évolue en cours de formation.

  • En ce qui concerne la durée, nous estimons que tout adulte a le droit de suivre des formations continuées tout au long de sa vie.
    Le temps nécessaire à la réalisation du projet d’apprentissage de notre public peut être long, il sera cependant toujours inférieur au temps que nous avons passé sur les bancs de l’école. Aussi, toute personne a sa place au Collectif Alpha, quelle que soit la durée de sa formation et ses résultats pour autant que son niveau ne dépasse pas celui de notre public-cible.

  • En ce qui concerne l’obligation de la formation, nous pensons que nul ne peut apprendre à lire et à écrire sous la contrainte.

  • En ce qui concerne le niveau, le Collectif choisit de privilégier l’accès à la formation des personnes les plus débutantes.
    Par ailleurs, nous constatons que de nombreuses personnes ayant suivi quelques années d’études professionnelles ou ayant terminées leurs études dans l’enseignement spécial, n’ont de fait pas un niveau de formation de base suffisant pour réaliser leurs projets d’insertion socioprofessionnelle ou culturelle.
    Soit ces personnes n’ont pas un réel acquis équivalent au certificat d’études de base (CEB), et elles ont leur place dans les groupes du Collectif Alpha, soit, ayant un acquis de niveau CEB, elles souhaitent cependant poursuivre une formation générale.
    Notre action vis-à-vis de ce public se situe :
    • à un niveau politique : revendication de prise en charge de ce public par la Promotion Sociale, par l’Institut Bruxellois Francophone de Formation Professionnelle (IBFFP) et par les associations organisant des formations professionnelles pour personnes peu qualifiées
    • à un niveau pédagogique : collaboration avec ces associations pour les soutenir dans la prise en charge de ce public et formation des formateurs.

  • En ce qui concerne les moins de 18 ans, nous estimons qu’ils doivent être pris en charge par les structures de l’Education, dans le cadre de l’obligation scolaire.
    Notre action pour les "moins de 18 ans " doit se situer :
    • à un niveau politique : dénoncer l’absence de prises en charge du public illettré jeune, par les pouvoirs publics et inciter à sa prise en charge.
    • à un niveau pédagogique : participer à la formation et au soutien pédagogique des enseignants des écoles.

  • En ce qui concerne les travailleurs, nous affirmons la nécessité de leur offrir des cours adaptés à leurs horaires de travail (cours en soirée).

(Extrait de la Plateforme du Collectif Alpha)