Collectif Alpha asbl

Alphabétisation d’adultes à Bruxelles

Accueil > Qui sommes-nous ? > Historique > Historique

Historique

mercredi 13 décembre 2006, par Collectif Alpha

Années 60... golden sixties... la Belgique fait appel à la main-d’œuvre immigrée

En 1969, à la demande de militants marocains de la permanence syndicale FGTB de Saint-Gilles, des cours de français, de calcul et d’arabe sont organisés en soirée pour leurs compatriotes qui arrivent nombreux travailler à Bruxelles. Ces formations sont assurées par une dizaine de bénévoles et accueillent environ 40 personnes.

En 1975, ce groupe de formateurs fonde l’association de fait « Collectif d’Alphabétisation », en collaboration avec le Regroupement Démocratique Marocain et le Centre d’Alphabétisation pour Travailleurs immigrés (C.A.T.I.) de Schaerbeek.

Une réflexion pédagogique commune est menée et un premier centre de documentation pour formateurs est constitué.


Fin des années 70... crise économique... chômage...

Parallèlement à la poursuite des cours du soir, toujours assurés par des bénévoles, des cours en journée sont mis en place par des formateurs engagés dans le cadre des mesures de résorption du chômage prises par le Ministère de l’Emploi et du Travail. La mise au chômage de nombreux travailleurs fait apparaître la persistance de l’illettrisme parmi la population belge.


Début 80... analphabétisme... illettrisme...

Le Collectif d’Alphabétisation se constitue en ASBL et développe ses activités.

Il réalise avec le Vidéobus de Bruxelles et E.T.B (Télé Bruxelles), une « étude pour un projet de campagne d’alphabétisation à Bruxelles ». Cette étude et la prise de conscience de la persistance de l’illettrisme parmi la population autochtone dans les pays industrialisés, conduisent à la création de la structure de coordination LIRE et ECRIRE.

Il s’installe dans de nouveaux locaux à Saint-Gilles « La Maison de l’Alphabétisation » et ouvre deux nouveaux centres de formation à Forest et à Molenbeek.

Il participe également à deux cellules de formation-reconversion, mises en place par l’ONEm et les syndicats, suite à la fermeture d’entreprises.

Le public se diversifie : une quarantaine de Belges s’inscrit suite à la campagne de presse lancée par LIRE et ECRIRE. De plus en plus de femmes fréquentent les cours que nous voulons mixtes. Nous passons de 30 à 300 participants et de 10 à 30 formateurs bénévoles et professionnels.


Les années 80 se terminent... reprise économique... persistance de l’exclusion sociale...

Le Collectif d’Alpha redéfinit ses objectifs, poursuit l’insertion de son action dans un cadre plus global de lutte contre l’exclusion sociale et approfondit son travail de recherche pédagogique. Ceci aboutit à la publication de deux ouvrages sur la lecture et à une modification importante de nos pratiques pédagogiques.

Il développe deux de ses pôles d’activités : un centre de documentation et la formation de formateurs.

Il organise des cours destinés aux parents d’élèves à la demande des directions de différentes écoles communales.

Il développe des liens avec l’Education :
- participation à la création d’une section de formation générale de base par l’école de promotion sociale de la commune de Saint-Gilles
- échanges avec les inspecteurs cantonaux pour l’organisation d’épreuves permettant l’obtention du Certificat d’Etudes de Base par des adultes.


Les années 90 ... la crise devient structurelle ... l’exclusion risque de le devenir également ...

Le Collectif réalise une recherche sur l’alphabétisation et l’insertion socioprofessionnelle et participe au dispositif d’insertion socioprofessionnelle développé par la Région bruxelloise.

Il participe à plusieurs projets européens autour de l’alphabétisation des adultes, et élargit ainsi ses horizons.

Il développe ses pratiques autour de l’accueil, de l’écriture individuelle et collective, de l’histoire, de la compréhension du monde et met en place des Ateliers Pédagogiques Personnalisés.

Il organise, en collaboration avec une organisation de jeunesse pour sourds (le CREE), et pour la première fois en communauté française, des cours d’alphabétisation pour adultes sourds. Cette initiative donnera lieu à la création de l’asbl « Alpha-Signes ».


Les années 2000 … la dualisation de la société se renforce … et l’offre d’alphabétisation se développe à Bruxelles …

Le Collectif Alpha soutient le Plan de Développement de l’alpha à Bruxelles, porté par Lire et Ecrire, et collabore à la formation des nouveaux formateurs, en tant que « Centre de Pratique Professionnelle ».

Il développe également son Centre de Documentation, qui devient ainsi le centre de documentation en alphabétisation de référence en Communauté française.

La demande du public pour des cours du soir, entre autres des travailleurs, reste forte, et le Collectif décide d’étendre son offre de cours du soir.

Il développe également des projets-pilote, tels que l’alphabétisation bilingue ou l’alphabétisation avec un public belge d’origine.

Une analyse historique détaillée de l’évolution du Collectif a été publiée sous le titre « 30 ans d’alphabétisation à Bruxelles » dans la revue de l’Institut de l’Education de l’UNESCO « alpha 97 ». Elle est disponible sur simple demande.


Présentation de l’association
Plate-forme
Organigramme