Collectif Alpha asbl

Alphabétisation d’adultes à Bruxelles

Accueil > Les apprenants s’expriment > Autres activités en Education Permanente > L’atelier "potager"

L’atelier "potager"

lundi 9 mai 2016, par Collectif Alpha

L’objectif de l’atelier est la participation maximum des apprenants au processus de décision. Ainsi, la consultation à toutes les étapes du projet est la base de l’atelier.

Les débuts du projet "potager", en septembre 2011 :
Une première partie de l’année fut consacrée aux visites de différents jardins-potager, ainsi qu’à la recherche d’un jardin. La seconde partie de l’année fut concrète : participation au jardin collectif des étudiants de l’ULB sur le site de la Plaine. Les étudiants de l’ULB était contents de cette expérience et surtout fascinés par le travail efficace et le savoir-faire des apprenants. Les moments informels ne manquaient pas aux contacts chaleureux entre les 2 groupes.


A l’automne 2012, les participants y sont allés chaque semaine afin de bien préparer le sol. Le terrain était fin prêt pour le printemps 2013.
Le groupe a ensuite été divisé en deux. L’un a construit les bacs à plantes/fleurs pour la cour du Collectif, l’autre a réfléchi au choix des plantes aromatiques à planter et a raconté aux autres les bienfaits de ces plantes.
Au printemps 2013, bien tardif cette année-là, ils sont retournés au potager pour planter pommes de terre, oignons, ...

Un subside pour les bacs de plantes / fleurs :
En septembre 2013, une demande de subside pour la réalisation de bacs de plantes / fleurs est introduite auprès de l’IBGE. Il est octroyé.





"Le Début des Haricots" asbl met son grain de sel :
Joanne Cozier de l’asbl "Le Début des Haricots" a assuré le suivi du projet. Toutes les 3 semaines elle est venue écouter et donner des avis, suggérer des choses très précises comme le type de plantes qui se développent mieux sans trop de soleil, la fabrication et l’utilisation du purin d’orties, la manière de réaliser des semis, etc. Cet accompagnement était très riche en enseignement et en discussions.
Elle leur a aussi renseigné l’existence du potager Collectif Velt à Koekelberg (pas loin de la rue Piers). Ce potager est ouvert aux habitants du quartier. Le groupe, très enthousiaste, a pris la décision de s’investir dans ce terrain. Les semaines qui ont suivi, les participants ont nettoyé les parcelles, préparé la terre et semé.

Les bacs construits ont été installés dans la cour du centre de Molenbeek. On y trouve toutes sortes de plantes aromatiques.
C’est magique ! Tous s’arrêtent et se mettent à parler, parler, parler ... parler du nom des plantes, des noms qui varient selon les régions. On parle de la cuisine, on parle du terrain où elles poussent. On parle de ses souvenirs de l’avoir cultivé.

Un terrain à Jette :
En septembre 2014, le groupe de l’atelier potager bénéficie d’une parcelle qui se situe dans un potager communautaire créé par la commune de Jette. Elle est constituée de deux rectangles accolés qui mesurent respectivement 5m/7,5m et 4,5m/10 m.
Fin septembre, les participants ont préparé le terrain pour l’hiver en arrachant les dernières herbes folles et en aérant la terre avec des fourches et une grelinette.

Les témoignages et discussions étaient amenés grâce au support de manuels de jardinage et de petits films documentaires.

Choix de potager en "lignes" et des cultures associées :
Ils ont opté pour un potager en « lignes » espacées de 50 cm. Les légumes et les plantes aromatiques sont associées par affinité le long des lignes. Les lignes espacées de 2 mètres sont réservées aux légumes qui prennent le plus de place en hauteur ou en largeur et qui occupent le sol pendant plusieurs mois (tomates, choux). Le compostage des déchets végétaux se fait sur le terrain, entre les lignes.

Au printemps 2015, ils ont désherbé et aéré la terre avec des fourches-bêches et une grelinette. Ils ont ensuite
choisi et commandé les graines chez Semailles (un fournisseur de graines bio).
25 m² de terreau a été déversé par un camion sur le trottoir. A l’aide de brouettes et de pelles, les participants ont transporté et réparti le terreau sur toutes les parcelles individuelles et collectives du potager.

Par la suite, ils ont établi le plan du terrain et tracé les lignes le long desquelles ils ont réalisé les semis. Ils ont planté des fraisiers et semé des poireaux en pleine terre. Ils ont fait des semis de potirons en pots qu’ils ont placés au soleil dans la classe. Par la suite, ils les ont transplantés en plein terre.
Après les vacances de Pâques 2015, ils ont poursuivi les semis en pleine terre : laitues, radis, fèves, carottes, haricots verts, navets, panais, betteraves rouges, poirée, choux de Bruxelles, oignons et courgettes. A l’avant de la parcelle, ils ont aussi semé un mélange de graines de lin, de phacélie (engrais vert) et de sarrasin qui ont fleuri au cours de l’été.

L’atelier se poursuit en 2016.