Collectif Alpha asbl

Alphabétisation d’adultes à Bruxelles

Accueil > Les apprenants s’expriment > Textes et dessins de participants > [article1 rubnum] Réalisation d’un livre collectif en pop-up (...) > Réalisation d’un livre collectif en pop-up

Réalisation d’un livre collectif en pop-up

mardi 20 septembre 2011, par Collectif Alpha



Au cours du 1er semestre de 2011, les apprenants d’un groupe alpha lecture/écriture débutant du Collectif Alpha de Molenbeek ont réalisé une série de pop-up qui ont servi à illustrer un livre composé de leurs petits textes sur le thème de l’émigration.
Ils se sont inspirés du récit d’Allen Say, « Le voyage de grand-père ».


Maya Schuiten, une spécialiste de cette technique d’art plastique, est intervenue dans le choix des sujets des pop-up sur base des récits construits par les apprenants et leur a transmis les techniques d’illustration de l’écrit (dessin, peinture, représentation en trois dimensions).





Les récits se sont construits en faisant appel aux souvenirs et aux expériences de chacun : souvenirs de voyage et d’exil personnel ou récits transmis par les parents ou les grands-parents.

En voici quelques uns :

Pour aller chercher l’eau,
on marchait beaucoup.
On portait l’eau sur le dos.
Rachida

Nous, on allait au marigot pour se laver.

Je portais de l’eau. Je l’amenais à la maison pour la chauffer.

Mon père cultivait. On était tous cultivateurs.

On faisait pousser des fruits : des bananes, des ananas,

des mangues, des avocats. On faisait aussi pousser des gombos,

c’est comme de gros haricots.

On plantait des patates, du manioc et du riz, du maïs et aussi du café.

Mamadou
Avant, on se lavait dans une cabane en bois.
On chauffait l’eau dans un seau en métal.
On allumait un feu avec un morceau de bois.
Une fois par semaine, on allait au marché acheter du savon,
du ras soul, du poisson.
Ben

Mon grand-père habitait en Inde.

Il est parti pour faire la guerre d’indépendance de l’île Maurice.

Il est resté vivre dans l’île.

C’était un planteur de canne à sucre. Il était courageux.

Il nous racontait l’époque où il avait fait la guerre.

Il avait de longs cheveux blancs.

Il s’habillait en langouti, turban et tshampar.

Ma Nani se levait à une heure du matin pour préparer à manger

pour Dadi, mon grand-père.

Il partait travailler dans la plantation de la canne à sucre.

Il commençait à deux heures du matin.

Il se déplaçait en charrette.

Patricia
Mon grand-père habitait au Maroc, à Tanger ;
il travaillait comme professeur à la mosquée.
Il apprenait le coran aux gens.
Il s’habillait en djellaba, babouches et sarouals.
On avait une pièce à côté des chambres.
Il y avait trois pierres avec du bois.
On posait dessus une marmite pour chauffer l’eau.
On se lavait les cheveux avec du ras soul.
Rhimou

Cette activité s’est inscrite dans le cadre d’un projet « Alpha Culture » du Ministère de la Communauté Française.

Animatrice de l’activité : Marie-France Reininger

Intervenante artistique : Maya Schuiten