Collectif Alpha asbl

Alphabétisation d’adultes à Bruxelles

Accueil > Les apprenants s’expriment > Les participants racontent > Le projet européen "The Power of Life Stories" - Grundtvig 2014

Le projet européen "The Power of Life Stories" - Grundtvig 2014

mardi 30 septembre 2014, par Collectif Alpha

Le projet “Le pouvoir des récits de vie” est un partenariat créé par six organisations européennes, qui exploite les récits de vie dans le cadre d’un projet européen. Le partenariat et le thème du projet ont été établis lors du séminaire de rencontre à Alden Biesen, en Belgique, en 2011. Le projet s’est développé par la suite lors de la préparation des demandes de candidature et tout au long de la réalisation du projet. Le partenariat répondait aux besoins d’adultes appartenant à des collectivités locales de chaque organisation et était centré sur le récit utilisé aussi bien comme moyen d’éducation que pour aider les participants à mieux s’intégrer dans leur communauté, à en apprendre plus, à socialiser et, dernier point mais non des moindres, à partager leurs expériences de vie avec des gens de culture et de milieu social divers. Chaque organisation partenaire avait évalué les besoins de leurs collectivités et choisi des activités en accord avec ceux-ci. Les groupes cible comprenaient des immigrés, des personnes de milieux défavorisés, des analphabètes, des travailleurs peu ou non qualifiés, des bénévoles de collectivités et des membres de familles dysfonctionnelles.

Le partenariat a mis l’accent sur la collecte des histoires de vie qui avaient été exprimées et mises en forme de façons variées : histoires écrites, dessins, présentations orales, adaptations pour la scène, courts métrages, etc. Ces histoires ont été partagées entre les participants, parmi les communautés locales et dans le monde entier via internet pendant les deux années qu’a duré le projet. D’autres aspects mis en évidence par le partenariat étaient la sensibilisation et la motivation des apprenants à découvrir les valeurs qui se trouvent dans chaque histoire ou expérience individuelle, à développer la confiance en eux, à se sentir plus importants et à voir que « de simples personnes comme nous » comptent vraiment, que leur histoire de vie a une portée plus large, qu’ils apprennent aux autres tout en les aidant dans leur apprentissage en racontant leur histoire.

L’échange culturel était également très intéressant, et le fait que les participants, qu’ils fussent membres du personnel ou apprenants, partagent des éléments de leur culture nationale, tels que des légendes, des traditions et des superstitions, a beaucoup contribué à améliorer la compréhension de chaque culture, mettant ainsi en place un cadre favorable à une meilleure communication et intégration au sein de la Communauté européenne.


>>Le site officiel du projet >>





<< L’e-book : recueil de tous les textes des participants, avec leur traduction.











Roumanie - décembre 2012
Les organisations partenaires ont été accueillies au Colegiul Tehnic “Alexandru Domsa” par les enseignants de l’école, des représentants principaux et officiels de la collectivité locale.
Le premier échange de récits de vie a été fait par les participants de Roumanie et de Turquie. Lors de la réunion de travail qui s’en est suivie, les partenaires ont identifié et élaboré le thème commun, sélectionné les dessins et les photos pour les histoires et créé un logo pour le projet.
Après un échange de points de vue sur les bonnes pratiques, ils ont rencontré un expert en techniques narratives. C’est pendant ce séjour qu’ils ont établi les méthodologie de travail.

Au programme également : un atelier sur la peinture traditionnelle sur verre, une visite de la ville médiévale d’Alba Iulia, une visite culturelle au Cetatea du château de Balta avec un exposé sur la production de vin et dégustation, une visite de la ville historique de Sibiu.


Portugal, Lisbonne, du 13/5 au 17/5/2013
Le premier jour du séminaire a débuté avec l’ouverture officielle de l’Ecole Secondaire Marquês de Pombal en présence de la direction et des élus locaux. Après une présentation de l’école, de la ville et du pays, les participants ont assisté à la présentation des récits de vie des partenaires belges, Stebo de Genk et le Collectif Alpha.

Le lendemain c’était au tour de l’Irlande du Nord, du Portugal, de la Roumanie et de la Turquie. Ils ont aussi expliqué comment ils produisent et recueillent les histoires. Les participants ont été initiés aux techniques narratives par un acteur professionnel, appliquées par la suite.

Au programme également : une visite guidée de l’école avec un spectacle musical produit par de jeunes violonistes qui suivent les cours dans l’école ; une visite du quartier historique de Belém ; un spectacle musical ; une représentation théâtrale où les étudiants portugais ont joué leurs histoires de vie et à laquelle l’équipe roumaine a également participé ; la découverte des traditions, histoire, folklore, cuisine et coutumes locaux.


Turquie, Havran, du 21 au 25/10/2013
Le troisième séminaire international du projet a eu lieu à Havran, dans la région de Balikesir en Turquie.
Des histoires de vie sur les immigrés, sur leur communauté, sur les difficultés qu’ils ont rencontrées tout en s’efforçant de s’adapter à leur nouvel environnement, sur la nostalgie du pays et de la famille, sur leurs échecs ainsi que leurs réussites, ont été racontées tout au long du séminaire.
L’ouverture officielle de la réunion de projet s’est tenue au Centre d’Education Publique d’Havran. Des images ainsi que des informations sur les écoles locales, la ville et le pays ont permis aux participants de s’habituer aux couleurs et aux ambiances locales. Les réunions de travail ont été consacrées à la présentation des récits de vie des étudiants turcs, suivie par celle de l’équipe roumaine, des équipes belges,de l’équipe d’Irlande du Nord et du Portugal. Le partenaire belge, Stebo, a fait une présentation spéciale sur les collectivités de Winterstag et leur manière de recueillir les récits de vie en faisant appel au travail collectif et au bénévolat et en se servant d’un jeu de société comme outil.

S’en est suivi un brainstorming sur la manière de recueillir les histoires et de les raconter, sur les difficultés rencontrées dans ces activités et sur la manière de les surmonter.
Au programme également : la visite du musée Kocaseyit à Havran ; la visite d’une oliveraie et d’une usine de fabrication d’huile d’olive ;

... la visite du village d’Oren ; la rencontre avec des élus locaux d’Havran ; un spectacle de musique et de danses traditionnelles typiques de la région égéenne turque ;

... la visite de l’île de Cunda, de la plage de Sanmsakli, du plateau de Seytan Sofrasi, du Temple de Zeus sur le mont Ida et de la ville d’Akçay.


Belgique - Genk et Bruxelles, du 12 au 16 mai 2014
Quatrième et dernier séminaire du projet. La première partie des activités ont eu lieu à Genk, organisées par VZW Stebo, et la deuxième à Bruxelles, organisées par le Collectif Alpha, qui est le coordinateur du projet. Dans une des activités préparées par Stebo, l’utilisation d’armoiries a permis à chaque participant d’exprimer quelque chose sur lui-même à l’aide de gestes et d’un vocabulaire limité commun.
Au programme également : une visite guidée de la ville et du musée de la mine de charbon au cours de laquelle les participants ont découvert l’histoire de la ville et l’importance de la mine de charbon dans la vie des habitants ;

... la visite du musée en plein air du village médiéval de Bokrijk ; la participation à un jeu de société interactif « Wij van Winterslag » (le jeu déclenche des souvenirs sur tous les aspects de la vie et constitue un outil important pour ceux qui veulent reconstruire le passé d’une personne, voire d’une population) ; une petite représentation théâtrale jouée par des apprenants du Collectif Alpha de Forest ; une visite du musée de La Fonderie, une des plus anciennes fonderies en Europe ;

... et une présentation originale de la ville de Bruxelles par les apprenants du Collectif de Molenbeek.